Les électriciens offrent un ensemble de compétences vitales qui sont nécessaires pour que la vie moderne fonctionne efficacement. Les connaissances techniques requises et les risques liés à cette profession rendent nécessaires une formation approfondie et des qualifications strictes. Dans cet article, nous expliquons ce qu’est un électricien et détaillons les étapes nécessaires pour devenir un électricien agréé.

Que fait un électricien ?

Les électriciens sont des professionnels qualifiés qui sont formés pour traiter une grande variété de questions concernant l’énergie électrique. Leur principale responsabilité est d’installer, d’entretenir et de réparer les équipements électriques de toute nature. En fonction de son expérience et de sa licence, l’électricien peut être classé dans l’une de ces trois catégories :

  • Compagnon électricien : Le compagnon est le niveau d’électricien le plus élémentaire. Un compagnon électricien a suivi un apprentissage et est devenu électricien agréé. Un compagnon est capable de travailler de manière indépendante, mais il ne peut pas proposer de formation aux apprentis, diriger un chantier ou obtenir des permis pour des travaux d’électricité.
  • Maître électricien : Un compagnon peut demander à devenir maître électricien après avoir acquis environ deux ans d’expérience. Les exigences spécifiques varient selon les États, mais l’obtention d’un permis exige généralement que les candidats passent un examen. Les maîtres électriciens sont capables de diriger des emplois, d’offrir une formation aux apprentis et de diriger des équipes électriques.
  • Entrepreneur électricien indépendant : Les électriciens sont essentiellement des propriétaires de petites entreprises. Ils engagent des équipes d’électriciens pour effectuer les travaux. À ce titre, les entrepreneurs en électricité doivent avoir un certain niveau d’assurance et sont tenus d’être maître électricien ou d’en avoir un dans leur personnel.

Au sein de ce métier, les électriciens ont la possibilité de généraliser leur rôle ou de se spécialiser dans l’un de ces domaines :

  • Électricien résidentiel : Les électriciens résidentiels se concentrent sur l’installation, la réparation et l’entretien du câblage et des systèmes électriques dans les maisons et les petits immeubles d’habitation.
  • Électricien commercial : Les électriciens commerciaux se spécialisent dans le traitement des problèmes électriques dans les bâtiments commerciaux. Les bâtiments commerciaux utilisent des types d’énergie légèrement différents de ceux des bâtiments résidentiels, et les électriciens commerciaux doivent donc suivre un certain nombre d’heures de formation dans ce cadre pendant leur apprentissage.
  • Électricien industriel : Les électriciens industriels effectuent des travaux électriques dans de grandes installations qui utilisent des équipements et des machines de grande taille. Il peut s’agir par exemple d’installations de fabrication, de centrales électriques et d’usines chimiques. Ces bâtiments industriels ont généralement des besoins en électricité plus importants que leurs homologues résidentiels et commerciaux. Les électriciens industriels doivent suivre une formation d’apprenti ou de compagnon auprès d’un électricien industriel agréé.

Comment devenir électricien ?

Pour devenir électricien agréé, vous devez suivre les étapes suivantes :

Obtenir un diplôme d’études secondaires ou l’équivalent

Avant de poursuivre une carrière d’électricien, vous devrez obtenir un diplôme d’études secondaires ou l’équivalent. Bien que la majorité des emplois reposent sur des compétences spécifiques liées à l’industrie, les électriciens utilisent quotidiennement de nombreux concepts académiques. Certaines matières scolaires offrent des compétences précieuses pour cette carrière :

  • L’algèbre et la trigonométrie : Les électriciens doivent utiliser des compétences mathématiques pour déterminer les longueurs de câblage, calculer la force des courants électriques et mesurer l’angle d’un circuit.
  • La physique : Les électriciens doivent comprendre les concepts scientifiques de base afin de mener à bien leur travail.
  • Anglais : Cette profession exige souvent des techniciens qu’ils lisent des documents techniques.
  • Cours de dessin d’atelier et de mécanique : Ils peuvent également être utiles pour apprendre aux électriciens à concevoir des systèmes électriques dans les bâtiments et autres structures.

Envisagez de fréquenter une école de métiers ou une école professionnelle-technique

Bien que la fréquentation d’une école professionnelle ou technique ne soit pas obligatoire pour devenir électricien, elle peut offrir une formation précieuse et aider grandement les étudiants dans le processus d’obtention d’une certification ainsi que dans leur recherche d’emploi.

Que vous fréquentiez une université de quatre ans où vous étudiez l’électrotechnique ou que vous obteniez un diplôme professionnel dans une école professionnelle, l’expérience vous permettra de suivre une formation complète en laboratoire et en classe. Les étudiants reçoivent des outils de base et des introductions aux principes électriques de base qui pourraient leur donner un avantage lorsqu’ils postulent pour un apprentissage.

En outre, la plupart des États et des régions d’octroi de licences permettent aux étudiants de remplacer une partie des heures passées pendant leurs études par les heures d’expérience requises pour obtenir leur licence de compagnon. En règle générale, une année d’enseignement formel représente 1 000 heures d’expérience sur le lieu de travail. Les étudiants ne sont autorisés à substituer qu’un maximum de deux années de formation, soit 2 000 heures.

Selon l’établissement d’enseignement professionnel et technique, ils peuvent proposer un programme complet de formation de compagnon conçu pour s’aligner sur les exigences locales en matière de licence. La plupart de ces programmes offrent 4 000 heures d’expérience sur le terrain, soit environ la moitié de ce qui est nécessaire pour devenir un compagnon agréé.

Postuler pour un apprentissage

Que vous décidiez ou non de fréquenter une école professionnelle pour compléter votre formation, vous devez terminer un apprentissage pour devenir électricien agréé. Vous pouvez trouver plusieurs façons d’inclure un apprentissage :

  • Par l’intermédiaire d’une école professionnelle : Les écoles professionnelles offrent généralement des possibilités d’apprentissage et de placement.
  • Par l’intermédiaire d’un syndicat : Les Joint Apprenticeship & Training Committees, ou JATC, sont présents dans presque toutes les grandes villes des États-Unis. Le JATC vous placera auprès d’un employeur syndiqué local, et facilitera et accueillera probablement toute formation technique en classe et en laboratoire dans ses bureaux. Sachez simplement que pour participer à un apprentissage syndical, vous devrez adhérer à la Fraternité internationale des ouvriers en électricité, ou FIOE.
  • Par l’intermédiaire d’une personne non syndiquée : L’adhésion ou non à un syndicat est une décision que chaque apprenti doit prendre pour lui-même. Il existe deux organisations principales qui proposent des stages d’apprentissage auprès d’entrepreneurs en électricité non syndiqués : les Independent Electrical Contractors, ou IEC, et les Associated Builders and Contractors, Inc, ou ABC. Ces deux organisations sont présentes dans la plupart des grandes villes.

Lors de votre demande d’apprentissage, il vous sera peut-être demandé de passer un test d’aptitude qui testera votre compréhension de la lecture ainsi que vos compétences en mathématiques. En outre, on vous demandera probablement de passer un entretien d’embauche, de passer un test de dépistage de drogues et de satisfaire à des exigences physiques spécifiques.

S’inscrire en tant qu’apprenti électricien

Certains États exigent que les apprentis électriciens s’inscrivent avant d’être autorisés à travailler sur les chantiers. Renseignez-vous sur les exigences de votre État avant de commencer à travailler.

Terminez votre apprentissage

Votre apprentissage sera le cœur de votre formation pour devenir électricien. Il combine l’enseignement en salle de classe et la formation sur le terrain, ainsi que le mentorat et la supervision d’un maître électricien. La plupart des États exigent que vous ayez effectué au moins quatre ans d’apprentissage avant de passer l’examen. L’apprentissage porte sur des sujets tels que

  • le déchiffrage des schémas techniques et des plans de construction pour les plans électriques Installation, entretien et réparation des câblages électriques et des équipements de distribution d’électricité
  • Veiller à ce que tout le travail soit effectué dans le respect des réglementations nationales, étatiques et locales
  • Utiliser des dispositifs spéciaux pour tester et inspecter les systèmes électriques afin de détecter les problèmes

Quelle que soit la région, les exigences en matière de licence d’électricien se situent dans cette fourchette :

  • 576 à 1 000 heures passées en classe
  • 8 000 à 10 000 heures (quatre à cinq ans) de formation en cours d’emploi

Obtenir une licence ou une certification

Les exigences en matière de licence et de certification varient selon l’État et même la ville, alors assurez-vous de rechercher toutes les qualifications nécessaires pour travailler dans votre région. Si votre région exige que vous obteniez une licence, vous devrez peut-être aussi passer un examen d’électricien.

Cet examen testera votre compréhension du code national de l’électricité, des protocoles de sécurité, des concepts électriques et des codes de construction. Vous devrez également apporter la preuve que vous avez réussi votre apprentissage.