Bien que nous ne nous en rendions pas toujours compte, la technologie devient une partie de plus en plus envahissante du monde qui nous entoure. De nos téléphones et ordinateurs personnels à l’infrastructure qui contrôle notre électricité, en passant par les transports et les systèmes de santé, nos vies dépendent de plus en plus des programmes informatiques pour fonctionner normalement. Il n’est donc pas surprenant qu’à mesure que cette technologie devient plus sophistiquée, les ingénieurs logiciels talentueux soient très demandés.

Si vous avez un esprit analytique, un solide bagage numérique et une affinité pour la résolution de problèmes, alors une carrière dans ce domaine fascinant pourrait vous convenir parfaitement. C’est tout ce que vous devez savoir sur la façon de devenir ingénieur en logiciel.

Recherche sur la profession

Comme pour tout choix de carrière, il est essentiel de faire des recherches avant de prendre une décision. Cela vous permettra d’évaluer les avantages et les inconvénients de la fonction et de déterminer si elle vous convient.

Description du poste

Les ingénieurs en logiciels sont responsables de la planification, de la rédaction, du développement, des tests et de la maintenance des logiciels qui peuvent être utilisés pour une multitude d’objectifs (et au sein d’une variété de systèmes). Leurs connaissances sont fondées sur l’application de techniques mathématiques, de concepts logiques et sur la compréhension de divers langages de programmation.

Ils travaillent dans divers secteurs et développent généralement des applications ou des programmes qui sont adaptés aux spécifications et aux besoins de leurs employeurs.

Bien qu’elles puissent varier en fonction des exigences individuelles de la fonction, voici quelques-unes des responsabilités typiques d’un ingénieur en logiciel :

  • travailler en étroite collaboration avec les clients, les développeurs commerciaux et les autres parties prenantes pour comprendre pleinement leurs besoins et la manière dont le logiciel peut y répondre
  • clarifier les exigences, les ressources et les délais avec le client et l’équipe de développement (y compris les concepteurs, les animateurs et toute autre partie concernée)
  • décomposer et définir en termes écrits simples ce que chaque étape du programme va faire exactement
  • la traduction du plan de conception dans un langage programmable (connu sous le nom de codage)
  • exécuter et tester le code afin de rechercher et de corriger les erreurs ou les problèmes éventuels (ce que l’on appelle le débogage)
  • tenir des journaux et des registres précis du processus, y compris les changements, les problèmes et les résultats
  • maintenir, modifier et soutenir les programmes et les systèmes une fois qu’ils sont en service et en fonctionnement, avec un minimum de perturbations pour les utilisateurs.

Bien qu’une grande partie de leurs compétences soient transférables, de nombreux ingénieurs en logiciels préfèrent se spécialiser dans un domaine ou un secteur particulier. En voici quelques exemples :

  • développement web (côté client ou côté serveur)
  • systèmes d’exploitation
  • robotique
  • l’intelligence artificielle
  • applications de bureau
  • l’exploitation/analyse des données
  • jeux vidéo
  • les systèmes d’information
  • systèmes embarqués
  • cybersécurité/cryptographie
  • communications et réseaux
  • commerce
  • les applications commerciales et financières.

Compétences et qualités essentielles

Le génie logiciel est une profession très concise et complexe. Voici quelques-uns des traits dont vous aurez besoin :

  • compétences en matière de résolution de problèmes – on demande souvent aux ingénieurs en logiciel d’écrire des programmes qui rendent les processus plus faciles ou plus efficaces ; vous devrez réfléchir à des moyens logiques de surmonter les problèmes et de les mettre en œuvre dans votre code
  • l’attention aux détails – un seul petit oubli ou une erreur dans votre code peut entraîner un mauvais fonctionnement de l’ensemble du programme, vous devez donc vous assurer que rien ne vous échappe
  • compétences organisationnelles – le développement de logiciels est un processus très rigide et structuré, vous devrez donc travailler en respectant les délais et en vous alignant sur le reste de votre équipe
  • compétences numériques – une grande partie de la théorie et des connaissances de base du génie logiciel (et de l’informatique, en général) est basée sur des concepts mathématiques ; vous devrez donc avoir confiance et être à l’aise dans vos capacités numériques
  • des compétences en matière de communication – la plupart du temps, vous pouvez expliquer des questions techniques très complexes à des intervenants non techniques ; il est important d’être capable de décomposer et de transmettre ces questions en termes simples – vous devrez également être à l’écoute dès les premières étapes du processus, capable de comprendre exactement les exigences du client
  • des compétences en gestion de projet – à mesure que vous gagnerez en expérience et en ancienneté, vous serez probablement chargé de gérer des projets logiciels tout au long de leur cycle ; la compréhension de diverses méthodologies et concepts de gestion de projet vous aidera à passer facilement à un rôle plus axé sur le leadership.

Horaires et conditions de travail

Les heures de travail d’un ingénieur en logiciel peuvent varier selon le secteur d’activité, mais il travaille généralement de 9 à 17 heures en semaine. Toutefois, dans les semaines précédant un lancement en direct ou lorsque d’autres échéances approchent, vous pouvez être amené à travailler plus longtemps, voire le week-end, pour que tout soit terminé à temps.

Si vous vous consacrez principalement à la maintenance et au développement de logiciels en temps réel, vous pouvez être appelé à travailler si un problème survient ; certaines entreprises mettent même des ingénieurs sur appel pour mieux gérer cette question.

Perspectives salariales

Au Royaume-Uni, les ingénieurs en logiciels diplômés peuvent espérer commencer à environ 18 000 livres sterling par an, mais avec l’expérience, ce chiffre passera entre 25 000 et 50 000 livres sterling. Les ingénieurs et cadres supérieurs, quant à eux, peuvent s’attendre à gagner plus que cela, en particulier à Londres.

Aux États-Unis, le salaire moyen d’un ingénieur en logiciel est estimé à environ 103 500 dollars par an, bien qu’il soit possible de gagner beaucoup plus au niveau de la direction.

Perspectives d’emploi

Comme indiqué précédemment, les ingénieurs en logiciels sont très demandés, ce dont témoigne le Bureau américain des statistiques du travail, qui affirme que les perspectives d’emploi devraient croître à un rythme « supérieur à la moyenne » au cours des sept prochaines années.

Obtenir les qualifications
Pour la plupart des employeurs, vous aurez probablement besoin d’une licence en informatique (ou d’un cours similaire lié aux technologies de l’information) dans une proportion minimale de 2:1 afin d’être sérieusement pris en considération pour un poste, bien qu’il existe d’autres moyens d’entrer dans le secteur.
Il est possible, par exemple, d’entreprendre une qualification de troisième cycle (telle qu’une maîtrise) dans un domaine pertinent, à condition de pouvoir démontrer une évolution professionnelle continue dans votre carrière antérieure. Ou, si vous préférez éviter l’école, certaines organisations envisagent des stages d’ingénierie logicielle comme moyen de combler leurs lacunes en matière de compétences.
Dans certains cas, en particulier dans les petites entreprises et les jeunes pousses, il se peut que vous n’ayez même pas besoin d’une éducation formelle du tout. Il est tout à fait possible de devenir programmeur par des moyens autodidactes (en fait, de nombreux ingénieurs talentueux ont appris leur métier en ligne). Si vous pouvez démontrer vos compétences et convaincre les employeurs potentiels de votre enthousiasme et de votre dévouement pour ce rôle, il n’est pas improbable que l’on vous donne une chance.
Si vous quittez l’école, assurez-vous de passer en revue toutes vos options. Savoir où et quoi étudier peut vous faire gagner beaucoup de temps à long terme. Parlez aux écoles qui vous intéressent de leurs installations d’enseignement, de leurs liens avec l’industrie et de la manière dont elles peuvent vous aider à vous lancer dans le domaine une fois que vous aurez obtenu votre diplôme.

Obtenez votre premier emploi

Le secteur étant considéré comme en sous-effectif, les chances sont bonnes pour vous lorsqu’il s’agit de décrocher un emploi ; cela ne signifie pas pour autant que vous deviez vous reposer sur vos lauriers. Assurez-vous que votre CV est à jour et qu’il met en évidence vos compétences techniques (ainsi que votre expérience ou votre formation).

Préparez-vous de manière professionnelle à l’entretien et assurez-vous de faire des recherches sur le type de questions qui vous seront probablement posées. Pour les grandes entreprises technologiques telles que Google, Apple et Facebook, vous devrez peut-être aussi effectuer des recherches supplémentaires sur le processus de recrutement.

Il est également important de construire un réseau solide, car les gens sont souvent désireux de travailler avec des ingénieurs avec lesquels ils ont déjà travaillé et en qui ils ont confiance. Il existe également de nombreux sites d’offres d’emploi en ligne spécifiques aux technologies de l’information qui répertorient les nouvelles opportunités en fonction de votre secteur d’activité, de vos préférences et de votre lieu de résidence.

Enfin, assurez-vous que vous maîtrisez également plusieurs langages de programmation. Selon TechRepublic, les plus recherchés sont Python, Ruby, JavaScript, Java et C++, bien qu’il existe une multitude d’autres langages en usage.

Développez votre carrière

Le parcours de carrière prévu d’un ingénieur en logiciel est assez linéaire, la promotion dépendant généralement des capacités et de l’expérience. Après environ cinq ans, on peut s’attendre à commencer à superviser une petite équipe, tandis que la progression vers la gestion dépend en fin de compte de l’individu. Certains ingénieurs préfèrent se concentrer davantage sur l’aspect programmation, tandis que d’autres veulent se tester en tant que dirigeants. Il est donc très courant que des ingénieurs en logiciel chevronnés entreprennent des qualifications en gestion de projet et d’autres formations en gestion.

Vous pouvez également vous spécialiser et renforcer votre autorité dans un domaine particulier ou choisir de développer votre portefeuille et de vous tester dans divers rôles et contextes. Le retour à l’enseignement dans une fonction d’enseignant ou d’universitaire reste également une option.

Dans l’ensemble, cependant, à mesure que la technologie évolue, le génie logiciel offre une opportunité sans précédent. Vous pourriez développer votre propre application ou programme qui résout un problème particulier (ou offre une valeur ajoutée aux clients), ce qui vous permettrait éventuellement de construire votre propre empire commercial ; en fait, les seules restrictions sont votre imagination et votre capacité.

Le génie logiciel est une profession très technique, mais elle est aussi très gratifiante, avec la possibilité de réaliser de grandes choses.