Il ne se passe pas un jour sans qu’une nouvelle découverte psychologique ne soit faite, l’une des dernières en date portant sur les différences entre les cerveaux masculin et féminin. Selon des études récentes, le cerveau féminin vieillit plus lentement que le cerveau masculin, une femme de 70 ans équivalant à un homme de 66 ans.

Ce type de découverte met en évidence tout ce qu’il nous reste à apprendre sur l’esprit humain, ce qui est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles devenir psychologue est une proposition si attrayante.

Dans cet article, nous allons explorer comment devenir psychologue et examiner les conditions nécessaires pour atteindre cet objectif, que vous soyez débutant ou que vous cherchiez à changer de carrière.

Faites des recherches sur la profession

Avant d’opter pour une profession, il est essentiel d’acquérir une compréhension complète et approfondie de ce qu’elle implique. Cette section couvre tout, depuis les tâches typiques du poste jusqu’aux compétences nécessaires pour réussir, en passant par le salaire potentiel d’un psychologue.

Description du poste

En termes simples, un psychologue est une personne impliquée dans l’étude du cerveau humain, notamment en ce qui concerne les schémas comportementaux et la personnalité des sujets individuels.

Les psychologues interagissent avec leurs patients dans différents contextes, notamment dans des institutions telles que les hôpitaux, les cliniques, les écoles, les prisons et les centres communautaires.

En fonction de leur domaine d’étude précis et de l’endroit où ils travaillent, les psychologues auront des tâches et des responsabilités variables.

En voici quelques-unes :

  • Les psychologues du développement ont pour mission de rechercher les schémas comportementaux au cours de la vie d’un patient. Ils visent ensuite à corriger les troubles qui ont été causés par un développement inadéquat.
  • Les psychologues médico-légaux travaillent aux côtés des agents de la force publique pour travailler avec les enfants témoins, évaluer leur compétence et, à l’occasion, fournir un témoignage d’expert dans le cadre d’affaires judiciaires.
  • Les psychologues cliniques ont tendance à travailler dans le privé et sont souvent chargés de la prévention, du diagnostic et du traitement de divers troubles mentaux. Ils peuvent également travailler aux côtés de médecins pour mettre en place des traitements détaillés.
  • Les psychologues scolaires ont tendance à travailler avec les parents, les enseignants et les élèves afin de favoriser l’apprentissage et de résoudre les problèmes liés à l’éducation. Ils peuvent également évaluer les élèves pour déterminer s’ils ont des besoins ou des exigences spécifiques.
  • Les psychologues sociaux ont pour tâche d’examiner les tendances comportementales dans la société, les recherches ainsi rassemblées étant ensuite utilisées pour conseiller les dirigeants et les groupes gouvernementaux.

Compétences et qualités essentielles

Chaque fois que vous envisagez de nouvelles options de carrière, il est important de trouver des rôles et des types d’emploi qui correspondent à vos attributs personnels uniques et à vos compétences existantes.

Devenir psychologue ou thérapeute ne fait pas exception à cette règle. Voici donc une brève ventilation des compétences générales, spécifiques et professionnelles dont vous avez besoin pour atteindre cet objectif.

  • Capacité à résoudre des problèmes : La résolution efficace des problèmes est au cœur du métier de psychologue, en particulier si vous travaillez sur une base clinique. Après tout, à ce titre, vous devrez diagnostiquer et traiter des problèmes spécifiques chez les patients, tout en identifiant les traitements les plus appropriés pour les résoudre à l’avenir.
  • Calculs : Que vous travailliez comme psychologue de recherche ou non, vous devez vous rappeler que l’esprit humain est au centre des études et des recherches. Cela signifie que vous devrez comprendre les résultats numériques des données quantitatives et savoir comment les appliquer à votre travail.
  • Patience : Lorsqu’il s’agit de plaintes psychologiques complexes, il faut parfois des années pour identifier le bon traitement et en voir les résultats. Cela exige un sens inné de la patience et une capacité à éviter les réactions émotives qui mettent fin prématurément aux traitements en cours.
  • Aptitudes à la communication : La communication est une compétence transférable essentielle pour toutes les professions, mais elle est sans doute encore plus cruciale dans le cas de la psychologie. Non seulement les psychologues doivent communiquer ouvertement avec leurs patients, par exemple, mais ils doivent également assurer la liaison avec les personnes travaillant dans les domaines de la recherche et du développement afin de se tenir au courant des dernières opinions universitaires.

Heures et conditions de travail

Étant donné la nature diversifiée de la psychologie et le nombre de domaines qui existent dans ce secteur, les heures de travail et les conditions dans lesquelles vous travaillez varient énormément.

En règle générale, cependant, les psychologues travaillent selon un horaire standard de 9 à 5, en accord avec les organisations ou les secteurs qu’ils représentent. Les exceptions évidentes sont les psychologues médico-légaux, qui peuvent être amenés à travailler occasionnellement en dehors des heures normales et à travailler plus souvent le week-end.

Obtenir les qualifications

Si vous voulez devenir psychologue n’importe où dans le monde, vous devrez accorder une grande importance à votre scolarité.

Au Royaume-Uni, vous devrez obtenir un minimum de cinq GCSE (A-C), dont l’anglais, les mathématiques et une matière scientifique. Vous devrez également obtenir trois A-Levels de niveau A à C, avant d’obtenir un diplôme de psychologie accrédité par la British Psychological Society (BPS).

Il vous faudra entre trois et quatre ans pour obtenir ce diplôme, après quoi vous devrez passer entre deux et trois années supplémentaires à suivre un programme de troisième cycle agréé par la BPS (ce qui implique une combinaison d’études universitaires et d’expérience professionnelle pratique).

Aux États-Unis, les étudiants doivent suivre un parcours similaire, en commençant par obtenir une licence à temps plein sur trois ans.

Ensuite, ceux qui espèrent pratiquer la psychologie clinique à l’avenir devront envisager de s’inscrire à un programme de master. Cela est dû en partie à la nature compétitive du domaine et est considéré comme un cours de troisième cycle qui prendra deux à trois ans supplémentaires pour être achevé.

Les doctorats (PhD et PsyD) sont également accessibles aux personnes qui poursuivent une carrière clinique ou de recherche, respectivement, dans les deux pays. Il est extrêmement difficile d’obtenir une place dans un cours de doctorat, mais cela améliorera considérablement vos perspectives d’emploi à l’avenir.

Alors que les programmes de master et de doctorat varient en fonction du domaine d’expertise choisi, les licences sont plus générales et contiennent un large éventail de modules. La première année comprend généralement six modules, par exemple, qui constituent une introduction aux principaux domaines thématiques et un aperçu des méthodes de recherche de base. Si vous les réussissez, vous pourrez accéder à la deuxième année et à six autres modules d’étude, tandis que la troisième et la dernière année vous permettront de compléter huit modules qui contribueront jusqu’à 70 % de la classification de votre diplôme.

Lorsqu’il s’agit de choisir les établissements par lesquels poursuivre votre cursus d’enseignement supérieur au Royaume-Uni, le Guardian University Guide 2019 suggère que l’université d’Andrews est l’endroit idéal. Les universités de Bath, Cambridge, Oxford et Londres constituent le top 5, ce qui devrait éclairer votre choix et votre processus de candidature au cours de vos études.

Aux États-Unis, les universités de premier ordre de Stanford et Berkeley sont en tête des derniers classements, Harvard, l’UCLA et l’université du Michigan étant les cinq premières.

Trouver son premier emploi

Une fois que vous avez obtenu votre diplôme de psychologue et votre permis d’exercer officiel, il est temps d’entrer dans le monde réel et de décrocher votre premier emploi. Il y a plusieurs éléments à prendre en compte, notamment l’identification des postes vacants et la réussite des entretiens d’embauche.

Développez votre carrière

Avec une éducation et une formation appropriées, il est possible d’établir votre carrière en psychologie et de jeter les bases d’un avenir brillant.

Pour ce qui est de déterminer les voies d’évolution, vous pouvez adapter le développement de votre carrière au domaine et à la méthode de travail que vous avez choisis, tandis que ceux qui travaillent dans des institutions du secteur privé ou public peuvent suivre une voie plus structurée qui comprend des rôles de consultant et d’enseignant pleinement qualifiés.

Une fois que vous avez obtenu votre diplôme universitaire de psychologue, vous pouvez également améliorer immédiatement vos perspectives de carrière en adhérant à une association réputée. Au Royaume-Uni, cela signifie que vous devez présenter vos diplômes (vous devez avoir suivi un cursus de licence et de troisième cycle pour être qualifié) à la British Psychological Society (BPS). Cette société est considérée comme la plus grande communauté en ligne de psychologues au Royaume-Uni, et l’adhésion vous permet d’acquérir des connaissances et de rechercher des opportunités de carrière à l’avenir.

Nous avons évoqué précédemment l’importance de se tenir au courant des dernières nouvelles du secteur, ce qui est crucial si vous voulez postuler avec succès à un emploi et rechercher de nouvelles qualifications qui pourraient être pertinentes pour votre domaine. Il existe quelques publications qui peuvent vous aider à atteindre ces objectifs, notamment l’Annual Review of Psychology. Publiée chaque année depuis 1950, elle couvre un large éventail de domaines et les toutes dernières percées et techniques de traitement.

Si vous travaillez en tant que psychologue clinicien, vous pouvez également vendre votre expertise en tant que travailleur indépendant. Pour ce faire, vous aurez besoin de plusieurs années d’expérience pratique, d’une clientèle fidèle et d’une réputation d’excellence. Cela permet certainement d’accéder à des revenus plus élevés et à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée au fil du temps.