Pourquoi parler chinois devient de plus en plus important ?

parler-chinois

Même si le chinois est parlé par plus de 1,3 milliard de personnes (ce qui en fait la langue la plus parlée au monde), ce n’est pas la principale raison de se laver dans son apprentissage. Avec la montée en puissance de la Chine sur la scène internationale, maîtriser la langue de Confucius devient un atout de plus en plus recherché par les recruteurs.

Le chinois, une langue importante pour les entreprises avec une vision internationale

Le monde est de plus en plus interconnecté, et la Chine joue un rôle majeur dans l’approvisionnement d’éléments servant à fabriquer de nombreux produits que nous utilisons au quotidien. À un moment donné, il a y souvent quelque chose qui est passé par une entreprise chinoise.

Mais développer des partenariats commerciaux, trouver des fournisseurs ou des fabricants n’est pas si facile. Le principal problème est la barrière de la langue.

Il est toujours possible de parler anglais, mais tous les Chinois sont loin de maîtriser cette langue (et ne l’avoueront pas forcément). Il est aussi possible de passer par les services d’un interprète, mais cela ne facilite pas le dialogue, pour une raison essentiellement culturelle.

En effet, en Chine, il est rare que des contrats se signent directement lors des premières rencontres. Il faut tout d’abord apprendre à se connaître, développer la confiance. Si l’entreprise chinoise est intéressée pour développer des affaires avec une entreprise étrangères, il y aura forcément une étape préalable plus informelle, par exemple dîner dans un restaurant.

C’est une façon de mieux de connaître et de montrer que vous êtes prêts à développer une relation au moins à moyen terme en Chine. Et dans cette situation, parler chinois est un atout énorme sur les concurrents.

C’est également un moyen de mieux comprendre les attentes de chacun. Savoir décrypter les sous-entendus devient alors nécessaire. Un Chinois va généralement aborder certains sujets de façon détournée, par exemple il ne dira jamais directement non mais essaiera de le faire comprendre.

Aujourd’hui, parler anglais ne suffit plus lorsque l’on veut développer une carrière à l’international. Comme les profils parlant chinois sont rares, ils sont très recherchés par les entreprises de tous types.

resume-6627200_640
A voir aussi :
Un bon CV doit avoir un titre. Il doit indiquer avec précision…

L’apprentissage du chinois se démocratise de plus en plus

Au début des années 2000, seules quelques écoles dans des grandes villes proposaient l’enseignement du chinois. Aujourd’hui, proposer cette langue étrangère aux étudiants est devenu comme une évidence. En 10 ans, le nombre d’étudiants apprenant le chinois a été multiplié par 10.

Parallèlement, des instituts de formation se sont ouverts pour proposer aux adultes d’acquérir cette compétence. Mais ce qui a vraiment démocratisé l’apprentissage du chinois, c’est le CPF (Compte Personnel de Formation).

Alors qu’avec les précédents dispositifs, notamment le DIF (Droit Individuel à la Formation), il fallait l’accord de son employeur, avec le CPF le salarié est complètement libre de son choix. Nombreux sont ceux qui ont vu là une opportunité d’acquérir une compétence qui pourra leur être utile pour leur avenir professionnel.

Dans les écoles de chinois, plus de 80% des adultes inscrits utilisent leur CPF pour apprendre le mandarin. Il y a un réel engouement pour cette langue qui est souvent considérée comme l’une des plus difficiles à apprendre.

Le réseau de formation s’est ainsi structuré pour proposer des certifications qualifiantes avec l’obtention d’un diplôme à la clé, diplôme reconnu sur le marché du travail européen. 

Ceux qui se lancent dans l’apprentissage du chinois seulement par passion de la culture du pays ou l’envie d’y voyager sont rares. La très grande majorité ont un véritable objectif professionnel et une envie de faire face à de nouveaux challenges.

4 critères pour choisir son école de commerce
Ceci pourrez vous intéresser :
De nombreux Français (jeunes étudiants et travailleurs en pleine reconversion) s’intéressent aujourd’hui…

Parler chinois peut vraiment donner un nouvel élan à votre carrière

Les véritables compétences en chinois mandarin sont assez rares, et ceux qui ont fait le pari de cette langue il y a quelques années profitent aujourd’hui de belles opportunités de carrière.

La Chine n’est pas seulement l’usine du monde. D’ailleurs d’autres pays d’Asie du Sud-Est sont parfois plus compétitifs quand il s’agit de fabriquer des vêtements ou des objets du quotidien. Même si la Chine reste encore à la pointe sur tout ce qui a trait à la technologie, il y a autre chose que les entreprises française regardent : son marché intérieur qui explose.

La Chine a eu une croissance exponentielle depuis les années 1980, son économie s’est développée ce qui donné naissance à une classe moyenne de plus en plus importante et friande de produits étrangers.

Mais s’implanter sur le marché chinois n’est pas si simple, et si certaines marques ont raté le coche, c’était pour une raison toute simple : le manque de connaissances de la culture locale.

On ne s’adresse pas aux Chinois de la même façon qu’à des Français, et une connaissance de la culture chinoise est crucial. Or, la langue et la culture sont intimement liés, en apprenant le chinois vous apprenez également de nombreux aspects de la culture et des codes de la société chinoise.

Ce type de profil est très recherché, car c’est la clé de la réussite d’une bonne implantation en Chine. Certaines entreprises ouvrent même des succursales dans l’empire du milieu afin d’être au plus proche des clients, avec à la clé des postes d’expatriés à forte valeur ajoutée.

La condition préalable étant très souvent de savoir parler couramment chinois.

Passer quelques années en Chine, c’est au retour l’assurance de grimper les échelons dans l’entreprise et d’obtenir des postes qui étaient souvent hors d’atteinte

En conclusion, même si l’anglais reste toujours une langue très importante sur la scène internationale, parler chinois est une compétence qui faut souvent la différence entre différents profils pour un même poste.

job-interview-5577755_640
Voir l’article :
Comment savoir si le second entretien s’est bien passé ? Entretien d’embauche…

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.