Au moment où vous avez surmonté votre dépression postnatale et où vous avez commencé à établir une sorte de routine, l’idée de retourner au travail vous frappe en plein visage. Votre congé de maternité touche à sa fin et l’idée de vous réveiller à 6 heures du matin et de courir au bureau chaque jour semble impossible après une autre nuit blanche avec un bébé en pleurs.

Alors, comment allez-vous vous débrouiller avec un bébé, un emploi à temps plein et une maison à entretenir ? Vous ne pensiez pas qu’il était possible de rester sobre pendant 18 mois, mais vous avez réussi à le faire, ce qui signifie que vous pouvez sûrement gérer tout ce qui vous arrive.

Avec autant de femmes qui ont trouvé un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée avant vous, vous aussi pouvez faire du retour au travail un jeu d’enfant. Pour vous aider à réussir une transition en douceur vers la vie professionnelle, suivez ces 20 stratégies d’adaptation utiles !

Embellissez votre garde-robe

Quoi que vous fassiez, n’essayez pas de rentrer dans vos vêtements de travail prénataux – n’allez pas sur ce terrain. Il a fallu neuf mois pour que votre corps change pour que vous puissiez accoucher, il faudra donc beaucoup plus que quatre mois pour qu’il retrouve sa forme.

Pour vous sentir à nouveau « humaine », faites une cure de beauté et profitez d’une manucure-pédicure et d’un soin du visage. Vogue conseille de « se débarrasser de ses sueurs de congé maternité et de s’offrir une coupe de cheveux et quelques nouvelles pièces et chaussures pour reprendre confiance en soi ».

Retour au travail en milieu de semaine

Essayer de passer une semaine entière de travail avec un nouveau-né à la maison, c’est un peu comme escalader l’Everest. Il est préférable de se mettre à l’aise et de retourner au travail en milieu de semaine. Le mercredi est suffisant pour se remettre dans le bain et il est assez proche du vendredi.

Planifiez votre programme de soins infirmiers

Si vous allaitez, il vous sera difficile de faire coïncider votre horaire de pompage avec celui de votre travail. Assurez-vous donc de bien planifier avant de reprendre le travail ; vous pourriez commencer votre routine un mois avant votre retour et commencer à congeler votre lait pour que votre bébé s’habitue à être nourri au biberon.

Si vous devez tirer votre lait au travail, assurez-vous d’en parler à votre patron et au service des ressources humaines, et informez-les que vous avez besoin d’un endroit propre et privé pour tirer votre lait.

Rattrapez votre collègue de travail

Beaucoup de choses ont forcément changé en votre absence. Pour vous aider à vous remettre sur la bonne voie et à vous tenir au courant des potins, organisez un déjeuner avec votre femme au travail afin de rendre votre première journée de retour encore plus excitante. Savourez la conversation d’adulte que vous avez manquée pendant votre absence et évitez de parler de votre bébé pendant cette heure.

Demander de la flexibilité

Vous pourriez envisager de demander plus de flexibilité pour un équilibre plus sain. Il n’y a pas de mal à demander à votre employeur un peu de flexibilité dans le travail après avoir eu un bébé. Vous pouvez envisager des horaires de travail différents, un travail à distance, un travail à temps partiel ou même un changement de service. La seule chose que votre patron peut faire est d’accepter ou de refuser votre demande, ce qui vous aidera à mettre vos objectifs en perspective.

Apprendre à dire « non ».

Aussi difficile que cela puisse être, surtout si vous étiez la personne « oui » à assumer des tâches supplémentaires et des projets de dernière minute avant votre congé de maternité, apprenez à dire « non » un peu plus. Vous êtes une nouvelle personne avec des priorités différentes maintenant et vous pouvez refuser un happy hour ou un voyage de travail en France. Votre famille et votre temps personnel compteront plus à long terme que le fait de gagner des points avec le patron.

Reconnaître vos nouvelles compétences

En tant que mère, vous serez désormais plus à même de faire plusieurs tâches à la fois, de définir des priorités et de déléguer, car vous n’aurez plus le temps de tout faire vous-même. Reconnaissez ces nouvelles compétences améliorées et lâchez un peu les rênes. Cela vous aidera non seulement dans votre vie professionnelle, mais aussi dans votre vie personnelle.

Ne soyez pas anxieux

Votre première semaine de retour au travail peut être extrêmement accablante et stressante. Il est toutefois important de ne pas se laisser abattre par les nerfs. Lorsque vos émotions sont à fleur de peau, vous pouvez vous mettre dans un pétrin ahurissant, car vous serez très probablement aux prises avec l’angoisse de la séparation.

Essayez de transformer ces émotions en émotions heureuses et transformez la culpabilité en un soulagement, en faisant en sorte que vous repreniez une routine et que vous puissiez profiter d’un peu de « temps adulte ».

Connaissez vos droits

Lorsque vous reprenez le travail après votre congé de maternité, il est important de connaître vos droits. Vous devez être tenue au courant de votre salaire, de votre pécule de vacances, de vos conditions de travail et de votre congé parental. En général, vous avez le droit de reprendre le même emploi dans les mêmes conditions. Toutefois, s’il n’est pas pratique d’avoir exactement le même emploi, votre employeur doit vous proposer un poste similaire qui soit tout aussi bon que votre poste précédent.

Pratiquez votre nouvelle routine

Dans la semaine précédant votre retour au travail, il est utile de faire un essai de votre routine matinale qui consiste à vous préparer, vous et votre bébé, et à sortir de la maison à l’heure. Profitez des jours qui précèdent pour vous entraîner à vous lever à l’heure, à nourrir votre bébé, à vous rendre à la crèche ou à la garderie et à vous rendre au travail dans la circulation du matin. En cas de contretemps, vous saurez adapter votre emploi du temps avant le grand jour.

Prévoir les repas à l’avance

Soyons réalistes : rentrer à la maison à temps pour préparer un repas décent était une lutte avant le bébé – sans parler de la nécessité de survivre une journée entière au travail sans aucun sommeil la veille grâce à un nouveau-né en pleurs. L’essentiel est de préparer et de planifier vos repas à l’avance et de les congeler en cas d’urgence. Votre première semaine de retour au travail va être assez difficile, alors essayez de préparer suffisamment de repas congelés pour vous en sortir.

Laissez les soirées libres pour votre bébé

Le temps de qualité que vous passerez avec votre bébé sera essentiel pendant cette période de transition. Il est important de ne pas emporter de travail à la maison et de laisser vos soirées libres pour vous rapprocher de votre petit.

Lâcher prise de la culpabilité de maman

Vous pourriez vous sentir coupable de laisser votre bébé à la garde de quelqu’un d’autre ou de vouloir retourner à votre ancienne vie », explique Karol Ladd, co-auteur de The Frazzled Factor : Relief for Working Moms. Quoi qu’il en soit, il est essentiel que vous vous libériez de vos remords et que vous vous rappeliez que vous êtes un excellent modèle pour votre enfant, car vous pouvez à la fois travailler et vous occuper de lui.

Manger plus sainement

Il est facile de se procurer des friandises sucrées au distributeur automatique lorsque l’on manque de sommeil et que l’on est émotif. Mais évitez les plaisirs caloriques et optez plutôt pour des en-cas sains. Cela augmentera votre niveau d’énergie et vous permettra de vous sentir mieux dans votre peau.

Trouver une garderie digne de confiance

Le retour au travail sera beaucoup plus facile si vous avez pleinement confiance en l’endroit où se trouve votre bébé. Si vous laissez votre nouveau-né entre les mains d’une crèche, assurez-vous de lui rendre visite et d’y passer suffisamment de temps pour être sûre que vous êtes à l’aise avec cette décision.

Avoir un plan B

Les bébés ont tendance à tomber malades, ce qui peut vous faire sentir mal. Il est important d’avoir un plan de secours pour ce genre de situation. Y a-t-il un membre de la famille ou un ami qui peut vous aider en cas de besoin ? Réfléchissez à vos options ou discutez des solutions de rechange avec votre patron par mesure de précaution, afin de savoir quelles sont les mesures à suivre.

Fermez les yeux

Jongler entre le travail et la famille vous fera vous sentir épuisé, et la seule chose qui vous aidera à surmonter cette épreuve est un peu de sommeil. Sans cela, vous vous sentirez désorienté, irrité et stressé. Alors, dès que vous avez l’occasion de vous endormir un peu, assurez-vous de le faire. Cette pile de linge peut attendre jusqu’à plus tard !

Préparer la nuit précédente

La préparation est la clé de l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Essayez de tout mettre en ordre la veille – assurez-vous que votre tenue ne présente pas de taches ou de coutures fendues, que votre déjeuner est emballé et que le sac de votre bébé est prêt, le tout de la veille. Commencez à organiser votre vie à l’aide de listes de contrôle pour vous assurer que vous n’avez rien oublié.

Ne vous mettez pas trop de pression

En tant que femme, vous aurez de toute façon tendance à vous mettre beaucoup de pression. Néanmoins, en tant que nouvelle maman, vous devez apprendre à vous laisser aller. Selon Jessica Chivers, auteur de Mothers Work ! How to Get a Grip on Guilt and Make a Smooth Return to Work, « il faut environ trois mois pour se réinstaller, alors n’attendez pas grand-chose de ce que vous ferez le premier jour – de cette façon, vous ne vous mettez pas la pression ».

Ne vous attendez pas à devenir super maman du jour au lendemain ; il vous faudra du temps pour trouver l’équilibre parfait.

Le café est votre nouveau meilleur ami

Je sais qu’on dit que trop de café n’est pas bon pour nous, mais pour survivre à votre première semaine de travail, vous aurez besoin d’une dose de caféine pour vous en sortir. Le premier jour de votre retour, dégustez une tasse de café sans interruption à votre bureau !

La vie d’une mère qui travaille est un marathon permanent et l’astuce consiste à trouver l’équilibre idéal entre vie professionnelle et vie privée pour pouvoir profiter du meilleur des deux mondes. Ces quelques conseils devraient vous aider à retrouver facilement votre place dans la vie professionnelle.